Citation de Touraine

Mr Rossi nous a amené hier soir un extrait de livre tourangeau sur les abeilles

Les abeilles ou avettes sont précieuses et sacrées ; il ne faut pas jurer devant elles car elles fabriquent la cire des treize cierges rouges du Jeudi Saint. On ne doit pas les compter sous peine de les faire mourir. A la Chandeleur, on brule un cierge de cire près du rucher. Aux Rameaux on met un brin de buis bénit à chaque ruche sans être passé par la maison. Cela les protège de l’orage et assure une belle récolte de miel. Si quelqu’un meurt dans la ferme, un crêpe est placé sur chaque ruche.

CybeleAttisRelief3

Cibèle, Déesse Mère et protectrice des animaux sauvages

Lorsqu’un essaim s’envolait on faisait un tintamarre avec des poêles, casseroles et chaudrons en criant : « Si belle, si belle… ». Ce cri était peut être un ultime vestige de la trace de la grande Déesse-Mère Cybèle dans le sud de la Touraine. Chaque fois qu’un nouvel essaim occupait une ruche, l’apiculteur disposait à l’entrée une petite croix de bois.

Dans l’église Saint-André de Villedômain, un ex-voto formé de « brêches » (cellules) d’abeilles y fut placé afin que le donateur ait du miel toute l’année et que ses abeilles ne li piquent pas.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *